Notre Mission

La vision de la mission diplomatique centrafricaine en France s'inscrit dans une diplomatie de developpement économique active et le rapprochement socio culturel des peuples de nos deux pays. Notre priorité est donnée au développement économique durable de la République Centrafricaine.

Par l’organisation des élections démocratiques, libres et transparentes, le peuple tout entier vient de confier à Son Excellence, le Président Faustin Archange TOUADERA la destinée de la nouvelle ère de la République Centrafricaine. Celle du développement économique et de l’épanouissement, tant espérée par tous les Centrafricains. Notre mission diplomatique est le prolongement extérieur de cette volonté de relèvement et d’innovation.

Conformément au décret n° 05.122 portant organisation et fonctionnement du Ministère des Affaires Etrangères, de l’Intégration régionale et des Centrafricains de l’Etranger et fixant les attributions du Ministre.

Article 68 : Les missions diplomatiques et postes consulaires de la République Centrafricaine sont chargés, sous l’Autorité du Ministre des Affaires Etrangères, d’une mission générale de représentation, de négociation, d’information et de protection des intérêts de la République Centrafricaine et de ses ressortissants. Il s’agit de : 

- Représenter la République Centrafricaine en France et dans les autres pays de juridiction ;
- Informer le gouvernement sur la situation et l'évolution politique, économique et sociale dans les pays d’accréditation ;
- Négocier avec les autorités des pays d'accueil ;
- Intervenir auprès des gouvernements étrangers, des organisations internationales ou organismes de défense pour soutenir et faire prévaloir les positions ou les requêtes centrafricaines ;
- Promouvoir les relations entre le Centrafrique et la France ainsi les autres pays de juridiction ;
- Protéger et assister les Centrafricains à l'étranger ;
- Promouvoir la coopération internationale.

En outre, ces missions somme toute traditionnelles (en respect de la Convention de Vienne de 1961 sur les Relations Diplomatiques) sont actualisées par la « Lettre de cadrage » ou « Lettre de mission » que le Ministre des Affaires Étrangères adresse à l’Ambassadeur, sur les très hautes instructions du Président de la République, Chef de l’État. Élaborées sur une base périodique et lors de la prise de fonction d’un nouvel Ambassadeur, cette Lettre de Mission fixe le cadre de l’exercice des activités de l’Ambassade pendant une période.